Comment choisir son déshumidificateur ?

Déshumidificateur

De la peinture qui pèle, des taches de moisissure qui ne partent pas, des meubles qui se détériore… Tous ces symptômes indiquent que votre maison présente un taux d’humidité excessif. Un appareil peut arranger ses problèmes : les déshumidificateurs, pour vivre dans une atmosphère plus équilibrée. 

Pour lutter contre la condensation créée par le chauffage ou l’humidité dans les pièces, le déshumidificateur réduit le taux d’humidité, qui peut être soit condensant, soit absorbant. Compact, économique et esthétique, il est choisi en fonction de son débit d’air, de sa portée et de sa capacité d’extraction. Cet article est là pour vous éclairer dans vos choix.

 

Qu’est-ce qu’un déshumidificateur ? 

L’humidité est nécessaire à notre confort quotidien, mais elle doit être modérée. Un taux d’humidité trop élevé peut entraîner la formation de moisissures sur les plafonds, les murs et les meubles et peut même faire peler le papier peint. Un taux d’humidité élevé peut également être source de problèmes de santé : asthme, toux, rhumatismes, etc.

Certaines pièces, comme la cuisine ou la salle de bains, sont plus exposées à une humidité qui peut parfois atteindre un taux trop élevé (fumées de cuisson, sèche-linge, etc.). Le déshumidificateur est la solution pour corriger ce problème. Simple, efficace et économique, il permet de déshumidifier l’environnement pour le rendre sain.

Cet appareil peut également être utilisé pour accélérer le séchage d’une pièce sur un chantier (peinture, enduit mural, etc.), après une fuite d’eau, pour nettoyer les interstices sanitaires, mais aussi tout simplement pour réaliser des économies d’énergie (le chauffage de l’air humide nécessite une plus grande quantité d’énergie que le chauffage de l’air plus sec).

 

Choisir le meilleur déshumidificateur ?

Si votre maison principale rencontre un problème d’humidité, il est nécessaire de réguler son niveau d’humidité avec un déshumidificateur. A choisir en fonction de ses caractéristiques :

  • Le volume de la pièce en m3 ou la surface traitée en m² ;
  • Plus le débit d’air est élevé, meilleur est le déshumidificateur
  • La capacité d’extraction de l’humidité, correspondant au nombre de litres extraits pendant 24 heures. Plus le niveau d’extraction est élevé, plus il faut de la puissance et plus la consommation est élevée ;
  • La capacité du réservoir de collecte de l’eau et de l’humidité. 

Pour plus de commodité, il est préférable de choisir un déshumidificateur :

  • Avec un hygrostat réglable, pour qu’il s’éteigne automatiquement lorsque le niveau d’humidité prédéfini est atteint ;
  • Dégageant un faible niveau de bruit (dB) pour accentuer le confort.

Si vous recherchez un déshumidificateur pour une maison de campagne ou un appartement de vacances qui fonctionne sans surveillance, outre les caractéristiques liées à l’humidité et au volume à traiter, il est préférable de choisir :

  • Un déshumidificateur avec un système de dégivrage au gaz chaud, car dans une plage de température comprise entre 5 et 15 °C, ils offrent un rendement approximatif de plus de 30% ;
  • Un système d’évacuation de l’eau qui relie un tuyau pour évacuer l’eau directement vers un évier ou pour la raccorder directement à un tuyau de drainage. 

 

Quels sont les différents types de déshumidificateurs ?

Il existe deux systèmes principaux : les déshumidificateurs d’air à condensation et les déshumidificateurs d’air à absorption.

Déshumidificateur d’air à condensation ou déshumidificateur à compresseur.

Efficace, compact et mobile (équipé de roues), c’est le plus courant des déshumidificateurs domestiques. Un ventilateur aspire l’air humide et l’envoie vers un condensateur qui le refroidit, en dessous du point de rosée, au moyen d’un serpentin refroidi par du gaz réfrigérant comprimer. L’air est refroidi et l’eau est condensée dans un réservoir. L’air sec est ensuite chauffé par un compresseur et renvoyé dans la pièce.

 

Déshumidificateur d’air ou sécheur d’air à absorption

Ce déshumidificateur utilise un ventilateur qui redirige l’air dans un gel de silice aux propriétés reconnues d’absorption de l’humidité. Il est silencieux, économique et écologique. Il est spécialement conçu pour maintenir un taux d’humidité très bas.

Pour une utilisation normale, à 20 °C et 70 % d’humidité, les déshumidificateurs à gel de silice effectue un meilleur travail que les déshumidificateurs à condensation, qui sont généralement testés par les fabricants dans des conditions d’humidité extrêmes, c’est-à-dire à 30 °C et 80 % d’humidité.

 

Quels sont les critères principaux auxquels doit répondre mon déshumidificateur ?

Avant de se concentrer sur les exigences relatives au déshumidificateur. Il est nécessaire de déterminer vos besoins. Pour cela, vous devez faire une évaluation :

  • Le volume d’air et la surface de la pièce que vous allez traiter ;
  • Le taux d’humidité constaté ;
  • La température de la pièce à chauffer, car plus la pièce est froide, plus le déshumidificateur doit être efficace ;
  • La source d’humidité de la pièce à traiter. Il est important de rappeler que la capacité d’un déshumidificateur doit être supérieur à la quantité d’eau produite par la pièce. Par exemple : une pièce contenant une piscine doit enregistrer un taux d’évaporation inférieur à la capacité de l’air du déshumidificateur. 

Une fois que vos besoins ont été évalués, vous devez estimer le débit d’air, la capacité d’extraction, la portée, le régulateur d’humidité et le niveau sonore en fonctionnement. Vous devez également déterminer d’autres critères secondaires tels que la conception, la facilité de gestion et ses différentes fonctions.

 

Le flux d’air.

Le débit d’air est le critère essentiel à prendre en compte. C’est la quantité d’air humide (en m3) que le déshumidificateur est capable de traiter pendant une période donnée (par heure ou par minute). Plus c’est élevé, plus c’est efficace. Le débit d’air indique la capacité de renouvellement de l’air de l’appareil.

La capacité d’extraction.

La capacité d’extraction représente le nombre de litres d’eau que votre déshumidificateur est capable d’extraire pendant une période donnée (1 h ou 1 jour). Vous devez avoir une capacité d’extraction comprise entre 5 et 30 litres/jours pour un usage domestique et/ou pour une pièce humide de surface moyenne.

 

Le champ d’application. 

Le champ d’application est la surface en mètres carrés (m2) que votre déshumidificateur va couvrir. Plus la surface intérieure de la pièce est grande, plus la portée doit être importante. Il peut également être exprimé en mètres cubes (m3), ou volume de la pièce.

 

Hygrostat.

L’hygrostat ou régulateur d’humidité peut être manuel ou électrique. C’est la commande qui vous permettra de réguler le niveau d’humidité souhaité (rappelez-vous que le niveau idéal pour l’intérieur de la maison se situe entre 45 et 60 %. Les hygrostats électroniques permettent une régulation automatique du taux d’humidité, ce qui implique l’activation automatique du déshumidificateur.

 

Le niveau sonore.

Vous devez également vérifier le niveau sonore. Un bon déshumidificateur est un appareil qui passe inaperçu. À cet égard, le déshumidificateur au gel de silice est le plus discret. Il est moins bruyant et émet un son plus doux qu’un déshumidificateur avec compresseur, dont le débit d’air détermine le niveau sonore (plus le son est élevé, plus l’appareil est bruyant). Il faut donc rechercher l’équilibre entre efficacité et décibels.

 

Dégivrage au gaz chaud.

Par rapport aux mêmes déshumidificateurs électriques équipés d’un système de dégivrage électronique automatique, le dégivrage automatique au gaz chaud offre un rendement supérieur d’environ 30 % dans une plage de température comprise entre 5 et 15 °C. C’est-à-dire qu’à plus de 15°C, la performance de déshumidification est identique quel que soit le système de dégivrage. Ils sont recommandés dans les pièces non chauffées.

 

La conception et le fonctionnement de l’humidificateur. 

Le design n’est pas un critère essentiel, bien qu’il soit toujours préférable de savoir si l’on veut un appareil discret ou esthétique. À l’exception des professionnels, les appareils ménagers ont tendance à être similaires. Un déshumidificateur pratique est toujours intéressant, même s’il reste longtemps au même endroit. Les déshumidificateurs sur roues sont la meilleure option pour pouvoir utiliser l’appareil dans différentes pièces avec un confort total, ou le déplacer pour nettoyer la pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *